Close
L'entrée en vigueur des chèques "coworking"

L’entrée en vigueur des chèques « coworking »

Question écrite du 16/05/2017 à Jean-Claude Marcourt,  Ministre de l’Économie, de l’Industrie, de l’Innovation et du Numérique

Les espaces de « coworking » permettent de sortir de l’isolement, de favoriser les contacts sociaux et professionnels, de disposer de locaux professionnels pour un loyer réduit…

 

Autant d’encouragements pour les sociétés de petite taille débutantes, qui ne doivent pas consentir des investissements lourds et peuvent ainsi se centrer encore davantage sur leur activité. Cela est d’autant plus important lors de la phase de démarrage.

 

Le 1er mai, les chèques « coworking » ont été mis en circulation, à l’initiative du Gouvernement wallon. C’est une excellente nouvelle.

 

C’est une conséquence directe et concrète de la réforme des aides de premier niveau et du programme Digital Wallonia.
Ils seront disponibles pour les espaces agréés, membres du réseau Cowallonia.

 

Pouvons-nous savoir quelles sont les implications concrètes pour les entrepreneurs, et prévisions liées à l’octroi de ces chèques ?

 

Quel a été leur accueil au sein des « start-ups » ?

 

En ce qui concerne les zones non encore couvertes par des espaces de coworking du réseau, une extension du système est-elle envisagée à terme ?

 

Des espaces labellisés, notamment en région plus rurale, sont-ils attendus afin que les entrepreneurs puissent y disposer de toutes les chances de décollage ?

Réponse du Ministre

Depuis ce 1er mai 2017, dans le cadre des chèques-entreprises, les starters wallons bénéficient d’une prise en charge partielle du montant d’inscription et d’abonnement aux espaces de coworking wallons.

Cette initiative résulte de l’aboutissement d’une mesure inscrite dans la stratégie DIGITAL WALLONIA ainsi que dans la stratégie pour développer l’économie créative, le programme CREATIVE WALLONIA.

Les bénéficiaires potentiels de ce chèque sont les starters, c’est-à-dire une entreprise immatriculée à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) depuis moins de 5 ans.

Les espaces de coworking mettent à disposition des starters un poste de travail dans un espace partagé, des salles de réunion, conférence et discussion ainsi que du matériel tel que notamment des imprimantes, projecteurs et système de vidéoconférence.

Le chèque dont nous parlons ici, facilite l’accès à ces espaces, via une prise en charge partielle des coûts qui en résultent. La Wallonie finance la prestation à hauteur de 50 % des coûts HTVA, le reste des coûts et la TVA restant à la charge de l’entreprise.

À ce jour, les espaces de coworking du réseau CoWallonia et le réseau CoWallonia ont déjà reçu plusieurs marques d’intérêt et des demandes d’informations complémentaires au sujet des chèques coworking.

Il est également prévu une évolution prochaine de ces chèques puisqu’ils seront accessibles aux porteurs de projets, soit le public-cible le plus important des espaces de coworking.

Seuls les espaces membres du réseau CoWallonia sont aujourd’hui agréés comme prestataires de ces chèques coworking. Ils sont au nombre de huit.

Néanmoins, un processus de labellisation est en cours de finalisation afin d’intégrer dans le réseau CoWallonia de nouveaux espaces, privés ou publics, qui seront ainsi agréés comme prestataires desdits chèques.

Il est également prévu d’intégrer à la liste des prestataires les espaces de coworking qui seront sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets « coworking rural » qui se déroule actuellement.

Le développement de ces espaces a été prévu par le Ministre Collin dans le cadre du programme DIGITAL WALLONIA.

L’honorable membre conviendra qu’un bilan détaillé sur la mise en place des chèques coworking est difficile à établir pour le moment en raison du lancement très récent des chèques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *