Close
Eddy fontaine

 «Je prenais un risque… »

« Je prenais un risque… »

La Nouvelle Gazette – Entre Sambre et Meuse – 22 jui. 2017

En abandonnant la cordée emmenée par le PS, le cdH a fait dévisser tout le Gouvernement wallon. Une chute qui en entraînera d’autres dans les rangs des députés régionaux. Ainsi, Eddy Fontaine s’attend à rendre son siège à Pierre-Yves Dermagne, l’actuel ministre des Pouvoirs Locaux. Le Couvinois n’aura goûté que cinq petits mois au travail parlementaire…

En politique, rien n’est jamais sûr, ni acquis. Eddy Fontaine est occupé à en faire l’amère expérience. Comme six autres députés socialistes suppléants, il s’apprête à quitter les travées du Parlement wallon, à Namur.

Le sort du Couvinois étant directement lié à celui de Pierre-Yves Dermagne, sauf improbable retournement de situation, le ministre rochefortois des Pouvoirs Locaux, quand une nouvelle majorité sera scellée, redeviendra donc simple député en lieu et place d’Eddy Fontaine.

« L’expérience aura été courte mais intense », résume Eddy Fontaine. « Je suis, comme quelques autres, directement impacté par la manœuvre du cdH.

Quand on est simple suppléant, on sait que ça peut arriver.

En quittant Couvin pour Namur, je savais que je prenais un risque… »

Le citoyen de Cul-des-Sarts n’est pas tendre avec l’ancien et jusque-là fidèle partenaire du PS.

« Tout le monde a compris que c’était un coup politique de la part du cdH, qui tente le tout pour le tout pour sauver son âme.

Mais, une âme, ce parti n’en a plus depuis longtemps…

Il parle de bonne gouvernance mais s’en va alors que le PS a pris des mesures en interne. Des mesures et un vote à venir sur le décumul des mandats qui n’arrangent pas les affaires du cdH où beaucoup d’élus cumulent justement.

Et qu’on me donne les noms des parlementaires mouillés dans l’affaire Publifin : il n’y en a pas à la Région wallonne. Et ce scandale, de plus, touche tous les partis. »

Tant qu’un nouveau Gouvernement n’est pas mis en place, Eddy Fontaine reste député, mais comme le cdH a tout bloqué…

« Lundi, vu qu’aucun élu cdH n’était présent à Bruxelles, la commission parlementaire a été annulée. Elles le seront toutes cette semaine, même la plénière. On aurait voulu travailler des textes importants, mais tout est bloqué. On ne sait pas ce qu’il se passera la semaine prochaine. »

Eddy Fontaine, s’il est forcément déçu de n’avoir pu mener son mandat au terme de la législature en cours, retient le positif de sa courte expérience : « J’ai pris beaucoup de plaisir dans mon rôle, j’ai mouillé mon maillot, notamment dans la commission économique, où j’ai évoqué l’avenir de Saint-Roch et Efel, incitant la Région à les soutenir. J’ai aussi posé des questions concernant l’agriculture ou encore le tourisme pour Couvin et la grande région qui l’entoure.

J’ai aussi noué énormément de contacts, tous partis confondus.

Et j’ai rencontré des gens très intéressants et très efficaces. »

Pour endosser le costume de député, Eddy Fontaine avait démissionné à la Province (au profit de Freddy Cabaraux), où il était conseiller mais aussi chef de groupe adjoint. Il ne retrouvera pas ces deux fonctions, mais récupérera son échevinat à Couvin, aux dépens de Roland Nicolas.

« Je me remettrai au service de ma commune ; ça fera plaisir à certains, moins à d’autres, mais je continuerai à travailler pour le bien de la communauté. »

Eddy Fontaine reprendra aussi probablement son boulot de porte-parole au sein de l’Inasep, intercommunale namuroise, où il était en congé politique.

Enfin, l’élu socialiste a une pensée pour ses deux assistants parlementaires : « Ma collaboratrice retrouvera son mi-temps d’avant, tandis que mon collaborateur sera, je pense, repris par Pierre-Yves Dermagne. »

En attendant, la visite qu’Eddy Fontaine avait prévue en compagnie de son collègue Anthony Dufrane, vendredi à l’usine Saint-Roch, est maintenue. L’entreprise couvinoise, qui emploie 104 travailleurs, devrait dérouler le tapis rouge, sachant que la Région wallonne vient de lui octroyer une aide de 1.330.000 €.

Jean-Luc Papart

Copyright © 2017 Sud Presse. Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *