Close

Les importantes dégradations de voirie du viaduc Charlemagne à Dinant

Le viaduc Charlemagne assure le passage du trafic routier sur la N97 qui enjambe la Meuse à Dinant.

Il me revient que suite à de nombreuses dégradations, ce passage déjà relativement dangereux en temps normal est dorénavant quasiment impraticable en raison d’importantes dégradations au niveau de la voirie, ayant déjà ainsi occasionné de nombreux dégâts matériels pour les véhicules concernés.

Fort heureusement, cela se limite pour l’instant à des dégâts matériels, mais des réparations urgentes s’avèrent être nécessaires pour rétablir la sécurité de cette voirie.

Des réparations sont-elles prochainement prévues sur ce viaduc ?

On sait que 106 millions d’euros sont prévus au Plan mobilité et infrastructures pour tous 2020-2026.

Une partie de ces moyens est-elle prévue pour le chantier du viaduc Charlemagne ?

Dans quels délais ?

 

Réponse du Ministre

 

Mes services sont bien conscients de l’état du revêtement du viaduc. La combinaison du gel et de la neige a fortement endommagé le revêtement du viaduc ces derniers jours. Le district de Ciney fait son possible pour réparer les dégradations.

Une étude pour une réhabilitation complète du viaduc est en cours et devrait se terminer fin 2021. Les travaux sont prévus pour le 2e semestre 2022 pour un budget estimé de 4 000 000 euros.

En attendant l’exécution de ce chantier, le SPW va réparer une voie de circulation dans chaque sens et limiter le trafic à ces deux voies. Ces réparations seront effectuées dès que les conditions climatiques le permettront.

Ce cas particulier me permet de rappeler que plusieurs des législatures précédentes ont sous-investi dans l’entretien du réseau, préférant investir dans son extension. Nous devons donc changer la logique du passé et progressivement assainir ce passif, en trouvant des solutions aux problèmes de mobilité autres que la création de nouvelles infrastructures, qui créent évidemment autant de nécessité d’entretien annuel.

Cette volonté s’exprime dans le Plan Infrastructures et Mobilité pour Tous qui privilégie l’entretien et la rénovation du réseau existant, en y consacrant une grande partie des moyens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *