Close

L’augmentation des prix du foncier agricole

La problématique de l’accès au foncier pour les agriculteurs, et en particulier les jeunes agriculteurs, est une thématique que nous avons abordée lors des auditions en commission.

La surface agricole utile en Wallonie s’élève à 716 000 ha. Récemment, les prix des terres auraient fortement augmenté, notamment en province de Namur où une hausse de 45,9 % du prix des terres a été constatée sur 5 ans. De manière générale, on peut observer une hausse de 10 % du prix moyen de l’hectare en Wallonie, à 53 760 euros.

La faiblesse des taux d’intérêt, la rareté des biens, mais aussi l’augmentation des prix des matières premières pourraient contribuer à expliquer cette hausse. Néanmoins, nous savons qu’il est très difficile d’estimer précisément le prix des terres.

Cette augmentation met à mal le modèle de l’agriculture familiale et les agriculteurs n’ont plus les moyens de devenir propriétaires de leurs terres. Selon la FWA, la voie locative est la seule voie pour accéder à la terre aujourd’hui.

  • Comment Monsieur le Ministre analyse-t-il l’estimation de l’augmentation du prix des terres, particulièrement en province de Namur ?
  • Lors des auditions, nous avons évoqué la banque foncière qui n’était pas encore opérationnelle. Peut-il nous faire part de l’évolution de sa possible mise en service ?
  • Quelles actions a-t-il entreprises à cet égard ?
  • Quelles pistes sont étudiées pour la transparence du marché, des transactions et des prix, en accord avec la DPR ?
  • Quels leviers politiques utilise-t-il pour l’accompagnement des agriculteurs en recherche de terres pour leur installation ?
  • Des pistes de réflexion pour éviter une flambée constante des prix lui ont-elles été soumises ?

La réponse du Ministre ne m’est pas encore parvenue à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *