Close

L’éclairage public sur la E420 à hauteur de la frontière française

Le dossier de la construction de la E420 me tient particulièrement à cœur parce qu’il a l’ambition d’ouvrir la dynamique économique de ma région, Couvin et ses environs. Un nouvel élément vient perturber la gestion de cette autoroute : l’éclairage à la frontière française, à hauteur du village de Brûly-de-Couvin.

Les luminaires ne sont plus allumés ni pour le passage de la frontière ni pour l’échangeur du village pré cité. La situation paraît dangereuse au vu du nombre de camions qui y font un crochet.
L’intérêt majeur d’un éclairage autoroutier réside dans la meilleure perception de l’environnement pour les usagers de la route (automobilistes, chauffeurs poids lourds, livreurs, …). Il s’agit d’un confort non négligeable qu’il est difficile de voir disparaître dans des endroits particuliers comme une sortie d’autoroute ou encore un parking.

  • Pouvez-vous m’informer sur cette décision de supprimer l’éclairage de la E420 à hauteur de la frontière française ?
  • Cette décision fait-elle écho à celle prise par la France de ne pas éclairer l’espace frontalier avec la Belgique ?
  • Quid de la sécurité des usagers de la route avec cette absence de lumière dans ce type de contexte (échangeur) ?
  • Plus globalement, que pensez-vous de la présence de l’éclairage public sur nos autoroutes et leurs différents accès ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *