Close
Un agent du TEC pro-FN choque Eddy Fontaine

Un agent du TEC pro-FN choque Eddy Fontaine

Article de La Nouvelle Gazette – Entre Sambre et Meuse – 05 Mai 2017 – l’article en PDF

Interrogé dans les rues de Beauraing par Christophe Deborsu, pour un reportage de l’émission de RTL TVI « C’est pas tous les jours dimanche », un agent du TEC en uniforme a affirmé sa sympathie pour le FN et assure qu’il voterait Marine Le Pen s’il le pouvait. Ce manque de retenue et de réserve dans le chef d’un agent d’un service public régional en fonction a choqué le député wallon Eddy Fontaine (PS). Ce dernier a interpellé le ministre wallon des Transports, Carlo Di Antonio (cdH).

Dimanche 7 mai prochain aura lieu le second tour des élections présidentielles françaises. Ce jour-là, en soirée, on connaîtra le nom de celui (Emmanuel Macron, du mouvement « En Marche ! ») ou celle (Marine Le Pen, pour le Front National) qui dirigera l’Hexagone pour les cinq prochaines années.

Puisque le résultat de ce scrutin aura indéniablement des conséquences sur l’Europe, ces élections intéressent fortement les Belges. Peut-être même plus encore les habitants de communes frontalières, comme Beauraing. C’est justement là qu’a décidé de se promener Christophe Deborsu dans le cadre de son émission dominicale « C’est pas tous les jours dimanche », sur RTL TVI, le 30 avril dernier. Le journaliste et animateur voulait en effet prendre le pouls des Beaurinois et savoir pour qui ils voteraient s’ils en avaient la possibilité.

Cette séquence, du moins un court extrait, a interpellé le député wallon couvinois Eddy Fontaine (PS). Durant ce micro-trottoir dans les rues de Beauraing, Christophe Deborsu demande à un individu portant un uniforme du TEC (Transport En Commun) pour qui il voterait, entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

L’homme, comme plusieurs autres durant la séquence, ne cache pas son attirance pour le Front National et ajoute sans hésitation qu’il voterait pour la candidate d’extrême droite. L’employé du service public de transport estime en effet que Marine Le Pen est « différente de son papa (NdlR : Jean-Marie Le Pen) » et est même « plus pondérée ».

Le ministre Interpellé

Le député wallon a interpellé le ministre wallon de la Mobilité et des Transports, Carlo Di Antonio (cdH) à ce sujet. Ce qui interpelle et dérange Eddy Fontaine n’est pas le reportage en question.

« Là où je m’interroge, c’est qu’un agent du TEC, en uniforme, a répondu qu’il voterait pour la candidate du FN. Dans la mesure où cette dame défend des idées liberticides et contraires aux valeurs démocratiques, dans la mesure où elle tient des propos négationnistes, j’estime qu’il y a là un dérapage. Le règlement de travail du Groupe TEC prévoit-il quelque chose pour les agents en service ? », a interrogé le député couvinois, regrettant ainsi l’absence de devoir de réserve de cet employé qui, par son uniforme, représente le TEC et in extenso le service public. « Chez nous, le cordon sanitaire est une réalité et doit le rester. J’espère dès lors que si le règlement de travail du Groupe TEC ne prévoit rien, il sera rapidement adapté. »

Carlo Di Antonio n’a pas encore réagi et devrait apporter une réponse dans les quinze jours.

Xavier De Brabander

Copyright © 2017 Sud Presse. Tous droits réservés

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *