Close

Le budget du parc naturel Viroin-Hermeton

QUESTION ORALE DE M. FONTAINE À MME DE BUE, MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DE L’INFORMATIQUE, DE LA SIMPLIFICATION ADMINISTRATIVE, EN CHARGE DES ALLOCATIONS FAMILIALES, DU TOURISME, DU PATRIMOINE ET DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE, SUR « LE BUDGET DU PARC NATUREL VIROIN-HERMETON POUR SA MISSION DE COORDINATION DE LA FORÊT DU PAYS DE CHIMAY »

Madame la Ministre, en 2009, à l’issue d’une étude commandée par le CGT, la Région wallonne a notamment sélectionné la forêt du pays de touristique innovante, tout en s’inscrivant dans une optique de développement durable.

Cette initiative vise à renforcer la visibilité de la région du sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse tout en estompant les frontières entre les deux provinces, celles de Namur et de Hainaut, afin de valoriser un territoire entier.

Dans le cadre du Plan wallon de développement rural 2014-2020, un subside avait été octroyé en 2017 à la Maison du tourisme du Pays des lacs, de 80 %, soit 176 000 euros de frais de personnel répartis entre la Maison du tourisme du Pays des lacs et le parc naturel Viroin-Hermeton ; ceci pour financer un équivalent temps plein dans chacune des structures pendant trois ans et demi.

Ainsi, le budget du coordinateur de la forêt du Pays de Chimay, employé par le parc naturel, sera épuisé d’ici au 31 août 2020 au plus tard.

Mes questions sont les suivantes. Quelles sont vos intentions au regard des subventions octroyées aux projets de développement touristique innovants, tels que celui porté par des organismes comme la Maison du tourisme du Pays des lacs et le parc naturel Viroin- Hermeton ?

Comptez-vous renouveler cette subvention octroyée pour la mission de coordination de la forêt du Pays de Chimay ?

C’est assez important d’avoir un avis préliminaire, parce que vous vous doutez bien que, si l’on doit se retourner vers d’autres sources de subventionnement, on ne peut pas le faire en juillet pour le mois d’août.

Réponse de la Ministre De Bue

Monsieur le Député, concernant le soutien aux projets de développement touristique innovants de manière générale, je souhaite avoir une réflexion sur le fond et sur la forme. Sur le fond, les projets seront analysés, entre autres, sur leur lien avec la DPR et les priorités que je vais définir pour le secteur du tourisme, sur les objectifs proposés par les auteurs de projet et sur les perspectives de pérennisation et leur financement ultérieur.

Sur la forme, les projets proposés devront répondre à différents critères en termes de budget, de partenariat, de réseautage sur le terrain, d’évaluation tant sur les projets précédents que sur les résultats escomptés. Il sera essentiel qu’ils soient porteurs pour le tourisme wallon, et ce, pour l’ensemble des projets concernés par les fonds européens.

La coordination de la forêt du Pays de Chimay est inscrite dans une subvention du projet FEADER pour la valorisation de la forêt du Pays de Chimay octroyée à la Maison du tourisme du Pays des lacs, comme vous l’avez bien précisé.

Le parc naturel Viroin-Hermeton intervient dans le projet en qualité de partenaire et contribue à la mise en œuvre de ce projet.

Je serai attentive lors de la prochaine programmation des fonds européens aux projets qui seront présentés dans ce cadre et je reviendrai vers vous avec une analyse globale.

Réplique d’Eddy

Merci, Madame la Ministre. Je ne sais pas si je dois, en tout cas personnellement, ou pas, si les projets du parc naturel, dont la forêt du pays de Chimay, doivent être rassurés par cette réponse. Je serai attentif à toute information que vous pourrez nous apporter dans les mois à venir, et pas dans les années à venir, puisque, comme je vous l’ai dit, les subsides s’estompent petit à petit et ce sera terminé en août 2020.

Ce qui me fait un peu peur dans votre réponse – je vous remercie pour cette réponse en tout cas –, c’est de me dire que l’on va peut-être refixer un nouveau cadre et les projets qui seront mis en place… Je vous ai donné un exemple concret porté par deux députés – puisque j’ai ma collègue, ici, de Chimay, de Momignies, qui peut aller dans ce sens-là aussi. C’est l’ensemble des projets qui ont été déposés, qui ont été mis en place et j’espère que ce nouveau cadre ne va pas aller à l’encontre de ce qui a déjà été mis en place, au détriment des projets qui pourraient perdurer et qui, on vous l’assure, amènent un certain nombre de touristes dans le sud de l’Entre- Sambre-et-Meuse qui est un coin un peu perdu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *