Close

La crainte d’une pénurie des formateurs IFAPME

 

La pénurie de main d’œuvre qualifiée dans de nombreux secteurs est au cœur des préoccupations du Gouvernement wallon. La reconstruction des zones inondées demandera un plus grand nombre de travailleurs qualifiés dans le domaine de la construction.

La formation en alternance, notamment via l’IFAPME, se veut répondre à ce problème majeur qui freine beaucoup d’entreprises notamment dans la construction.

Des pistes de solutions ont déjà été dégagées et une réforme de la formation en alternance est engagée. Des incitants sont proposés aux apprenants, aux entreprises et aux « petits indépendants » qui s’engagent à devenir tuteur.
Le taux de mise à l’emploi est très élevé pour les métiers en pénurie. L’apprenant étant directement intégré à l’entreprise durant sa phase d’apprentissage.

Les formateurs jouent un rôle essentiel dans cette organisation. Le vivier des formateurs est souvent puisé dans les anciens. L’IFAPME annonçait l’ouverture de plus de 50 nouvelles formations pour cette rentrée 2021.

  • Pouvez-vous m’informer sur la suffisance de formateurs dans les centres IFAPME ?
  • Ne rencontre-t-on pas une pénurie de formateurs dans les métiers dits « en pénurie » ?
  • Quelles actions comptez-vous entreprendre pour répondre à ce phénomène ?

Extrait vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *